• Benjamin Sacchet

Valbiotis : rencontre avec Sébastien Peltier, Président du Directoire

Mis à jour : mai 27

Interview de Sébastien Peltier, Président du Directoire de Valbiotis (ALVAL).



Pouvez-vous nous présenter Valbiotis en quelques mots ?


Créée début 2014 à La Rochelle, VALBIOTIS est une entreprise de Recherche & Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques. Notre modèle est particulièrement original dans l'univers de la santé puisque les produits de nutrition santé que nous développons se basent sur une approche multicibles permise par l'utilisation du végétal à l'efficacité scientifique démontrée.


En moins de 5 ans, nous avons noué de nombreux partenariats avec les meilleurs centres académiques et nous sommes implantés directement sur trois sites en France : Périgny (17), La Rochelle (17) et Riom (63).


Quelles sont les principales raisons expliquant une division par cinq du cours de bourse depuis l'IPO puis le regain d'intérêt depuis fin 2019 ?


Nous avons fait le choix de ne pas commenter l'évolution de notre cours et nous consacrer à l'exécution du plan stratégique annoncé à nos actionnaires.


Vous avez signé l'an passé un accord de licences important avec Nestlé Health Science, où en êtes-vous aujourd’hui ?


En effet, cet accord signé début 2020 porte sur TOTUM-63, notre produit phare dédié à la réduction des facteurs de risques du diabète de type 2. Grâce à cet accord, nous sommes maintenant dans la dernière phase du développement clinique de cette substance active avant son déploiement sur un sur un marché estimé à 600M EUR rien que pour les États-Unis, le Canada et les 5 principaux pays européens que sont l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, le Royaume-Uni et la France.


Qui sont vos principaux concurrents ?


Nous n’avons pas de concurrent identifié à ce jour. Le panorama global de l’industrie agro-alimentaire et de l’industrie pharmaceutique dans le monde inclut d'importantes sociétés multinationales, des sociétés biotechnologiques établies, des sociétés pharmaceutiques spécialisées, des sociétés commerciales spécialisées et des universités et autres instituts de recherche qui pourraient travailler sur les domaines similaires à ceux développés par la société.


Néanmoins, à ce jour et à la connaissance de la société, aucun produit concurrent n’a encore obtenu d’allégation santé propriétaire de la part de l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) ou de la FDA (Food and Drug Administration) dans les indications prioritaires ciblées par la société.


Quelle est votre stratégie financière ?


Depuis notre introduction en bourse en 2017, notre philosophie est simple : sécuriser nos besoins de financement sans jamais perdre de vue les intérêts de tous les actionnaires qui nous accordent leur confiance. Aujourd'hui, nous disposons d'une position de trésorerie solide intégrant les paiements d'étapes de Nestlé Health Science et les financements obtenus au cours des derniers mois. Nous pouvons ainsi rester focalisés sur l'exécution de notre feuille de route sans rien sacrifier à nos ambitions.


Pourriez-vous faire un point sur votre position de trésorerie ?


Valbiotis s'appuie sur une situation financière permettant de couvrir ses besoins opérationnels jusqu'à la fin du premier semestre 2022.


Nous disposons d’une trésorerie de 14.6M EUR au 31 décembre 2020

Cet horizon de trésorerie ne tient pas compte des paiements d'étapes supplémentaires qui pourraient intervenir de Nestlé Health Science, ni des revenus additionnels qui pourraient provenir de nouveaux partenaires stratégiques. Cette projection exclut également les éventuelles dépenses, non programmées à ce jour, liées à de nouvelles orientations dans les programmes de développement.


Travaillez-vous sur d'autres indications ?


Tout à fait. Au-delà des dernières études déjà financées par notre partenaire sur TOTUM-63, notre portefeuille compte déjà trois nouvelles substances actives en cours de développement clinique visant des indications majeures : réduction du LDL-cholestérol (TOTUM-070), hypertension artérielle (TOTUM-854) et réduction de la stéatose hépatique (TOTUM-448). Nous sommes ainsi aux avant-postes de la lutte contre les risques cardiovasculaires et le développement des stéatoses hépatiques (NASH), des pathologies chroniques en fort développement partout à travers le monde.

Les marchés à conquérir sont considérables : pour TOTUM-70 (LDL-cholestérol), par exemple, notre ambition est de déployer un produit répondant à un besoin médical non-couvert qui concerne, d’après les données de l’OMS, près de 40% de la population adulte mondiale.


Et pour 2021, des rendez-vous importants en vue ?


En février, nous avons reçu l’avis favorable du CPP (Comité de Protection des Personnes) et l’autorisation de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) nous permettant de lancer l’étude clinique multicentrique de Phase II HEART pour notre substance active TOTUM-070, dédiée à la réduction du taux de LDL-cholestérol sanguin. Ce dernier constitue une vraie promesse pour les patients dont le risque cardiovasculaire est réel. En agissant sur le LDL-cholestérol, on diminue le risque d’événements cardiovasculaires avec un impact positif sur l’espérance de vie.


Nous venons d'inclure les premiers patients dans cette étude dont les résultats sont attendus début 2022.

Au-delà de TOTUM-070, nous continurons évidemment à porter nos efforts sur l'ensemble des produits de notre portefeuille dont TOTUM-854. Des résultats précliniques obtenus avec TOTUM-854 dans l’hypertension artérielle ont été sélectionnés par le congrès de l’European Society of Hypertension (ESH) et l’International Society of Hypertension (ISH) qui se tiendra entre le 11 et le 14 avril 2021, en format virtuel.


Disclaimer : ceci n'est pas une recommandation à l'achat. Avant-Garde Investment n’a aucun contrat avec Valbiotis. Interview réalisée le 24 mars 2021 et relue par le management avant publication. Droits de publication réservés à Avant-Garde Investment.


Une question ? Échangez avec un gérant privé au 01 71 24 82 51 ou par e-mail via investisseurs@avantgarde-investment.com.