• Kevin Le Nouail

Sélection sectorielle : scénario Biden vs. scénario Trump

Mis à jour : mai 3

A moins d'un mois des élections américaines, les scénarios et les anticipations des marchés s'affinent concernant le dénouement de ce vote historique. Plus que la réaction des marchés à court-terme, nous étudions ici les différents secteurs susceptibles d'être les plus impactés par les résultats à moyen-terme.



Scénario Joe Biden


Le programme du candidat démocrate est selon nous l'un des plus progressistes depuis L. B. Johnson. Loin de l'immobilisme que lui prêtent certains, l'ancien vice-président propose des réformes non sans conséquences : hausse de l'impôt sur les sociétés, hausse du salaire minimum et augmentation de l'impôt sur le revenu pour les classes supérieures, programme d'investissement dans les infrastructures, plan climatique, extension de la couverture santé.


Le programme démocrate s'appuie donc sur une relance de la demande dont les effets multiplicateurs seraient importants. En ce sens, une vague démocrate pourrait permettre aux secteurs suivants de tirer leur épingle du jeu : construction, smart city, nouvelles énergies, couverture santé, banques commerciales.


Valeurs à suivre : Caterpillar, Vulcan Materials, Centene, Humana, Verizon, Micron, Solaredge, Sunpower (...)


Les secteurs les moins à même de profiter de son élection : producteurs énergies fossiles (malgré la potentielle hausse du baril, cf. nos réponses à la conférence), pharmaceutiques, bénéficiaires du Tax Cuts and Jobs Act et secteurs intensifs en travail.


Valeur à éviter : Macy's, Logmein, NVR, Walgreens Boots, Eog, UNH, Eli Lilly, Facebook (...)


Scénario Donald Trump


Le programme du président Trump se veut surtout celui d'une poursuite de son premier mandat. En plus d'un axe sécuritaire, le postulant républicain propose la poursuite de son programme de baisses de la pression fiscale - notamment sur les sociétés américaines - et de soutien à l'emploi.


Les résultats attendus sont moindres sur la demande et on estime ainsi l'effet multiplicateur moindre par rapport aux potentielles politiques de J. Biden. Néanmoins, ce programme reste inflationniste à moyen-terme et pourrait soutenir les secteurs suivants : industrie pétrolières et gazières, infrastructures internes, défense et sécurité. La pression serait également moindre sur l'industrie pharmaceutique.


Valeurs à suivre : Knight-Swift, US Xpress, Marathon Petroleum, Vistra Corp; Lockheed Martin, Bristol-Myers, Pfizer...


Au contraire, la pression sur certains secteurs serait à surveiller : énergies renouvelables, couverture santé, technologies et valeurs émergentes.


Valeurs à éviter : NextEra, IBM, TPI Comp, Centene, Anthem (...)


L'un des points communs entre les deux programmes reste leurs coûts. Les analyses font état d'une hausse moyenne de 750Mds USD du déficit fédéral pour financer le plan Trump, contre plus de 1000Mds USD pour celui de son adversaire démocrate. Ces orientations pourront donc peser sur les anticipations d'inflation à terme et les taux longs, portant à terme les secteurs les plus exposés.


Une question ? Échangez avec un gérant privé au 01 71 24 82 51 ou par e-mail via investisseurs@avantgarde-investment.com.