• Benjamin Le Maitre

Investir dans l'art, plaisir et optimisation patrimoniale

Mis à jour : mai 3

L'investissement dans l'art est le placement alternatif par excellence. Connaissant une croissance stable et soutenue, ce marché attire l'attention de nombre de familles ou d'entreprises au fil des années. Que ce soit par passion ou velléité de structurer son patrimoine, cette classe d'actifs recèle de nombreux atouts en termes de diversification et de fiscalité, séduisant un nombre croissant d'investisseurs.


Une diversification par nature


Décorrélées des marchés financiers et de l'immobilier, les œuvres d’art sont considérées comme des valeurs refuges, elles ne subissent pas les mêmes cycles que les classes d'actifs traditionnelles. Une exposition à l'art permet ainsi de réduire le risque global de son patrimoine et d'assoir la pérennité de celui-ci à long terme.


Il s'agit d'un marché de multiples niches, avec de nombreuses techniques et autant de formats : photographies, peintures, sculptures, etc. Aussi passionnante que pointue, chaque spécialisation a ses propres modes et requiert une expertise bien particulière que viendra vous apporter une galerie ou un marchand.





Croissance et mondialisation


Le dynamisme du marché de l'art est lié à plusieurs éléments. Premièrement, le nombre de collectionneurs s'est apprécié au cours des dernières décennies. La montée en puissance des pays émergents et des mégalopoles attenantes (Singapour, Shanghaï, Dubaï) porte également une demande venant des hôtels ou bâtiments d'exception désireux de décorer leurs intérieurs des œuvres les plus exceptionnelles. L’industrie muséale est également un axe d'accélération critique. Avant la pandémie, 700 nouveaux musées ouvraient leurs portes chaque année (majoritairement en Asie, avec un développement significatif de la Chine). À chaque ouverture correspond la création d'une nouvelle collection de plusieurs centaines à plusieurs milliers d'œuvres, nourrissant alors l'appétit pour ce marché de manière globale.


Un niveau de rentabilité souvent intéressant


Il convient de noter que l'art n'attire pas seulement pour sa beauté mais également pour des raisons financières. Artprice estime le rendement annuel moyen d'une œuvre de 100 000 EUR entre 10 et 15%, ce qui est une excellente performance au regard des rendements historiques de l'immobilier ou de certains portefeuilles financiers. Toutefois investir dans l’art ne doit pas être pris à la légère, il s'agit d'un environnement exigeant où la moindre faute peut s'avérer coûteuse, il est ainsi essentiel d'être accompagné par un professionnel d'expérience spécialisé sur le segment qui vous intéresse.


Un avantage fiscal indéniable


La seule détention d'œuvres d'art ne supporte aucune fiscalité, cette classe d'actifs n'est par ailleurs pas assujettie à l'Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI).


La vente d'une œuvre est même exonérée d'impôt lorsque sa valeur est inférieure à 5 000 €. (indépendamment de l'acquéreur : musée, bibliothèque, etc).


Au-delà de ce seuil, il existe deux régimes :

  • le régime "forfaitaire" avec un taux d'imposition de 6.5 % du prix total de la vente ;

  • le régime "réel" sur la plus-value : 19 % de taxe et 17.2 % de prélèvements sociaux prélevés sur les gains. Toutefois, au bout de deux ans de détention, un abattement de 5 % par an s’applique, les plus-values sont alors totalement défiscalisées après 22 ans.


Il s'agit donc d'un environnement fiscal fortement attrayant, notamment au regard des rendements potentiels. Ce contexte participe grandement à la démocratisation de ce marché chez les fortunes de toutes tailles. Que ce soit pour un investissement plaisir ou financier, l'art rassure de par sa nature historique et sa capacité éprouvées à traverser les siècles tout en se valorisant dans le temps.


Avant-Garde Investment développe un réseau de professionnels de l'art pour apporter à ses clients une expertise complémentaire à leur patrimoine. Nos gérants privés sont à votre disposition pour en savoir plus.


Une question ? Échangez avec un gérant privé au 01 71 24 82 51 ou par e-mail via investisseurs@avantgarde-investment.com.