• Benjamin Sacchet

Groupe Guillin : le fabricant de barquettes plastique nous emballe

Mis à jour : mai 3

Le cours du leader européen de l’emballage plastique alimentaire a été divisé par trois en deux ans. Pour quelles raisons ? Est-ce le moment de se replacer sur le titre ? Éléments de réponse.



La société est détenue aux deux tiers par la famille Guillin. En croissance continue depuis 2004 (hormis 2009), la compagnie a réalisé l'acquisition du groupe Thiolat fin 2018 (emballage carton alimentaire).


Plus récemment, en mars 2020, la société a acquis Thermoflex, spécialisée dans la distribution d’emballages alimentaires en tous matériaux (plastique, carton, pulpe, bois) sur l’ensemble du marché suisse à destination des acteurs des métiers de bouche. L'ambition est claire : diversifier le mix produit et proposer des alternatives au plastique.


Comprendre la baisse de 47€ en octobre 2017 à 11€ en mars 2020


Les principales raisons identifiées sont les suivantes :

  1. Effet décollecte sur les petites et moyennes capitalisations

  2. Plastic bashing accru

  3. Réduction des marges provoquée par la hausse des cours du pétrole

  4. Mauvaises récoltes de fruits

  5. Loi sur les plastiques jetables

En mars 2020, Groupe Guillin ne fit pas exception et le Coronavirus marqua cette tendance baissière avant un rebond prononcé à la fin du semestre. 


Le timing paraît opportun


Le timing paraît opportun sur ce titre qui a particulièrement souffert : le pétrole a retrouvé un niveau relativement faible et devrait mécaniquement augmenter les marges de la société. Les réglementations sur le plastique ont permis de donner une visibilité accrue au titre. La demande est toujours présente et les dernières acquisitions doivent permettre au groupe d'être in fine l'un des acteurs majeurs de l'emballage en Europe - tous matériaux confondus.


Achat des initiés


Madame Sophie Guillin, la directrice générale du groupe a acheté pour 1.2M€ d'actions en 2018, dont une grande partie sur les plus bas entre 16€ et 17€. En mars 2020, ce fut presque 500K€ d'emplettes supplémentaires aux alentours des 14€. Un témoignage de confiance appréciable et apprécié par les actionnaires.



Il est donc vraisemblable que les niveaux entre 14€ et 17€ soient de solides niveaux d'achat à long-terme. 


Notons toutefois par honnêteté intellectuelle que Madame Guillin a également réalisé des achats sur des niveaux plus élevés à 35€ pour un volume de 350K€. Les dirigeants ne sont pas toujours un indicateur fiable, ils démontrent simplement la confiance que les personnes qui connaissent le mieux une société peuvent lui témoigner.


La réponse aux considérations écologiques

 

Le PET (Polytéréphtalate d'éthylène) des barquettes Guillin est 100% recyclable, le mix produit s'élargit avec le carton. La société a anticipé l'évolution réglementaire et pourrait même la transformer en avantage concurrentiel.


Synthèse : la difficulté à se valoriser semble appartenir au passé


Points positifs

  1. Société faiblement valorisée

  2. Entreprise familiale (de telles sociétés sont historiquement plus performantes)

  3. Directrice à l'achat entre 14€ et 17€

  4. Développement du mix produit pertinent

  5. Bon savoir-faire industriel

Points négatifs

  1. Momentum négatif à moyen-terme

  2. Résultats dépendants du pétrole et des récoltes

  3. Croissance organique modérée


Une question ? Échangez avec un gérant privé au 01 71 24 82 51 ou par e-mail via investisseurs@avantgarde-investment.com.