• Benjamin Le Maitre

Est-il plus judicieux de louer ou d'acheter sa résidence principale ?

Mis à jour : mai 3

L'immobilier est la classe d'actif avec laquelle les Français ont le plus d'affinités. Culturellement, la propriété d'un bien était associée à la stabilité, le succès et la protection. Face aux contraintes liées à un achat, ce dogme est de plus en plus souvent questionné par les nouvelles générations. Éclairages sur un dilemme quasi-commun à une population.



De la nécessité de considérer l'ensemble des frais


Prenons l'hypothèse d'un appartement parisien d'une centaine de mètres carrés affiché au prix de 1.1M€. Le loyer annuel d'un tel bien est estimé à 38.4K€.


L'achat de cette résidence principale provoque un nombre de frais significatifs :

  • Des frais de notaire, en moyenne 7.5% du prix (82.5K€)

  • Une taxe foncière, calculé sur la base de votre revenu cadastral (1.6K€)

  • Des charges de copropriété (4.7K€)

  • Les intérêts liés à un éventuel emprunt (hypothèse 1.2% p.a.)

Au regard du gain de loyer réalisé en devenant propriétaire et des hypothèses d'évolution des prix de l'immobilier, notre outil propriétaire estime le nombre d'années durant lesquelles vous devez rester dans votre bien afin d'amortir les coûts listés ci-dessus.



Avant de réaliser votre acquisition, le premier élément à vérifier est de valider que vous n'envisagez pas de déménager avant le nombre d'années indiqué dans le tableau ci-dessus, au regard des hypothèses propres à votre situation. Les aléas sont toujours possibles concernant vos projets, mais un déménagement prématuré vous rend plus dépendant de la fluctuation des prix immobiliers.  


Naturellement, ce résultat dépend également du type de bien acquis ainsi que de sa localisation, chaque situation est unique. Nous vous invitons à nous contacter afin de réaliser une étude adaptée à vos besoins.


Les autres cas dans lesquels la location est pertinente


Nous retrouvons plusieurs autres cas dans lesquelles nous conseillons de louer :

  1. Vous ne souhaitez pas emprunter et vous avez des fonds propres importants, vous êtes enclins à prendre des risques et désirez une plus-value plus élevée que le gain de loyer apporté par un tel achat. À long-terme, le rendement moyen d'un investissement diversifié en actions européennes est par exemple de 8% avec possibilité de minimiser l'impact fiscal lié à ces plus-values.

  2. Vous avez déjà des investissements locatifs, auquel cas il est pertinent de réaliser une étude fiscale afin de connaitre l'impact IFI de ce nouvel achat.

  3. Vous souhaitez maintenir votre capacité d'emprunt, un cas souvent observé chez les personnes aux ambitions d'entrepreneuriat.


Une question ? Échangez avec un gérant privé au 01 71 24 82 51 ou par e-mail via investisseurs@avantgarde-investment.com.