• Kevin Le Nouail

Commentaire de marché - mai 2020

Mis à jour : mai 3

Après un mois d’avril marqué par le regain d’optimisme des investisseurs vis-à-vis de la crise sanitaire, le mois de mai aura vu les marchés cristalliser ce sentiment.


Les indices actions sont les principaux bénéficiaires de ce mouvement : le CAC 40 réalise ainsi une performance de 2.7% sur le mois contre 4.5% de gain mensuel pour le S&P 500. Seuls les marchés asiatiques ont légèrement corrigé avec une baisse mensuelle de 1.3% (MSCI Asie), leur rebond ayant été entamé plus tôt dans l’année.


En zone euro, le segment obligataire a notamment bénéficié de la proposition franco-allemande d’un plan de relance financé par une dette commune. Malgré des réticences toujours marquées de certains pays, ce potentiel pas vers une intégration plus forte de la zone a permis aux souveraines périphériques de voir leurs taux baisser en mai, tandis que les souverains core (Allemagne en tête) ont subi le mouvement inverse. La courbe américaine 2-10 ans a quant à elle été stable sur le mois et a fait montre d’une légère hausse du taux passée la maturité de référence.


L’accalmie sur les marchés financiers s’est également retrouvée par la performance quasi-neutre des valeurs refuges, au premier rang desquelles l’or. Le métal jaune continue de flirter avec ses plus hauts historiques.


Enfin, les instruments de dettes indexés à l’inflation sont restés stables sur le mois de mai. Le manque de visibilité concernant l’impact de la crise actuelle sur l’évolution des prix a neutralisé l’appétit des investisseurs mondiaux pour ce segment depuis le mois de mars.


Au mois de mai, le modèle Générations réalise une performance positive de 0.5% et s’établit dorénavant à 2.2% depuis le début de l’année. Les différents moteurs de performance continuent de se relayer dans cet environnement instable.


Une question ? Échangez avec un gérant privé au 01 71 24 82 51 ou par e-mail via investisseurs@avantgarde-investment.com.